The Girl Next Door
Culture et autres futilités...

Les amours imaginaires

Ou l'histoire de Francis et Marie, deux amis qui, épris de la même personne, se livrent à un duel malsain pour la conquérir. De rendez-vous en rendez-vous, la tension monte et, bientôt, chacun interprète de manière obsessionnelle les comportements ambigus et destructeurs de l'objet de leur désir...



Après la disette cinématographique qui s'est emparée de la France cet été (que celui ou celle qui a vu un seul vrai bon film me jette la première pierre), quel plaisir de visionner ce petit film frais et intelligent.

L'idée d'aborder le thème récurrent de l'amour déçu sans tomber dans les stéréotypes et le déjà vu était risquée. Pourtant, Xavier Dolan, petit prodige du cinéma québécois (il en est déjà à son deuxième film), a réussi a y apporter une touche personnelle faite de fraicheur, d'humour et d'une esthétique irréprochable.

Notons d'ailleurs que le film a reçu le prix Regard jeune attribué en marge du Festival de Cannes cet année.

De ce film on retiendra :

* Le duo Xavier Dolan / Monia Chokri dont la complicité crève l'écran malgré leur lutte à mort pour séduire l'écervelé Nicolas.

* La transcription réussie du thème de l'amour déçu, mainte fois tenté.

* Les interludes sous la forme de témoignages de ruptures à mourir de rire et interprétés par de jeunes acteurs forts doués.

* Les références appuyées et sans aucun complexe au film In the mood for love.

* L'accent québécois si poétique et chantant (si si je trouve). 

* Une bande originale à tomber. Au programme : vive la fête, Indochine, Dalida (sa sublime version de bang bang).


Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires:

Marie a dit…

Si! Il y a eu au moins Tamara Drewe de bien cet été! Mais je trouve que la disette a tendance à se prolonger. Il n'y a pas beaucoup de films qui m'inspirent en ce début d'automne.
Tu as toutefois réussi à me convaincre pour celui-ci en employant les mots magiques In the mood for love. :-)

The Girl Next Door a dit…

Ah oui c'est vrai, Tamara Drewe était vraiment bien, l'exception qui confirme la règle.
L'inspiration d'In the mood for love passe surtout à travers le personnage de Marie, enfin je trouve...
En tout cas je serais curieuse de lire ta critique.

Liliwenn a dit…

Un mois sans aller au ciné, c'était long mais ça valait le coup d'attendre! J'ai eu un gros coup de coeur pour Les amours imaginaires. Je me repasse la BO en boucle et je me refais le film dans ma tête.

The Girl Next Door a dit…

Je pense que c'est le genre de film qu'on se repasse chez soi quand on a envie de décompresser, de s'évader...

Enregistrer un commentaire